Comment ne pas aller au Tibet ?

Après cette arrivée rocambolesque en Chine et ce bref passage à Pékin, où nous retournerions plus tard, il fallait s’habituer à ce nouveau rythme de vie…

Qingdao Titre

Qingdao, petite ville de 8millions d’habitants

Mon premier mois a été particulièrement difficile mentalement. Mon adaptation a pris énormément de temps à se faire. C’était rendu à un tel point que je pensais abandonner dès le début, pendant que je me recueillais dans une position fœtale dans mon lit. Malgré tout, une fois l’acclimatation effectuée, j’ai passé deux mois incroyables, au point où il n’y a pas un jour depuis où je rêve d’y retourner.

Bon qu’est-ce qui s’est passé au début ? 

Tout d’abord, le but premier de ce passage en Chine était de faire un stage afin de finir mon baccalauréat en relations internationales à l’Université de Montréal. Avant de partir, nous avions organisé une conversation sur Skype avec mon responsable (Connor, un américain dans la 30aine). Ma position devait être celle d’assistant-manager. Pas mal, me diriez-vous. Pour faire bref, The Book Nook est une librairie spécialisée dans les ouvrages en anglais, donc avec pas mal de potentiel avec la population étrangère et tous les Chinois voulant apprendre l’anglais. Malheureusement, mon stage s’est résumé à essentiellement regarder des séries au final : Friday Night Lights, Spartacus et Breaking Bad. Le stage devait me trouver un travail ce qui n’a pas été fait et ce qui a bien plombé mon budget pour la Chine. Le responsable n’est arrivé qu’au bout de deux semaines, et il n’aura fallu que deux autres semaines après son arrivée pour que je décide de « démissionner ». À un moment faut arrêter de déconner aussi.

Je viens de regarder leur site, la boutique est désormais fermée. Pas étonnant et bien fait pour leur g…

Qingdao -5

 Autrement, vivre en Chine a été assez agressif pour le petit occidental que j’étais. Commençons par la météo. Je vous déconseille fortement de voyager dans l’empire du Milieu en été. Concrètement, je n’ai pas vu le soleil pendant un mois et encore moins les buildings de l’autre côté de la rue grâce au petit brouillard permanent causé par la pollution. L’avantage c’est que ça donne une petite ambiance mystique. L’autre avantage c’est qu’il fait tout le temps jour et la seule façon pour nous de savoir qu’il fait nuit c’est parce que les lampadaires sont allumés.

Qingdao est par ailleurs une ville portuaire où nous avions pris l’habitude d’aller à la plage tous les dimanches. La première visite a été assez bizarre à cause de la couleur de l’eau : noire. Et ouais un bateau a coulé la semaine d’avant au large de la Corée. Malgré tout certaines personnes se baignaient ce jour-là. Le petit arrière-goût de pétrole devrait être bon peut-être (ais-je mentionné qu’il y avait une petite odeur aussi ?).

Et enfin, dans les raisons de mon mal-être, il ne faut pas oublier les Chinois ! On peut parler de gouffre culturel incroyable qu’il a été assez difficile de combler. En premier lieu, la langue a été le premier problème : personne ne parle anglais. Je ne vais pas leur reprocher cela, même si une base avait été cool. Heureusement que mes petites notions de mandarins me permettaient de faire le strict minimum. Autrement, les références étaient aussi différentes. Bob Marley ? Jamais entendu parlé. Allons suivre le petit Adil avec ses dreadlocks pour les toucher. Plus tard, parmi mon groupe il y avait une blonde et un Afro-Américain (le mec qui essaye de rester politiquement correct). Autant vous dire qu’on était un cirque ambulant quand on marchait dans la rue.

Comprenez que je fais, ici, seulement des constatations plutôt que de me plaindre. Qui suis-je pour me plaindre d’une population qui a réussi gardé son identité (même si ses traditions s’évaporent peu à peu), alors que je pense que la colonisation est l’un des pires drames de l’humanité ?

[…]

Je pense réellement avoir commencé à apprécier vivre à Qingdao au moment où j’ai quitté ce maudit stage où je ne foutais absolument rien. De son côté le stage de Pascal était assez semblable au mien dans le sens où il faisait plus grand-chose. Du coup à nous la vie sympathique avec nos amis et nos après-midi plage (qui était redevenue propre) et nos soirées barbecue ou bar avec la communauté étrangère de Qingdao ainsi que la partie plus occidentalisée chinoise. L’ambiance était vraiment sympa, et on commençait à se faire notre petite réputation, la fameuse French Squad.
Qingdao -10

 

L’arrivée de notre ami Nakata (nous restions chez ses parents) lors du deuxième mois nous a permis de faire des activités assez originales. La plus mémorable d’entre elles a été un soir où nous sommes allés dans un sauna nous faire masser avec le père de Nakata, à minuit. Nous sommes ensuite allés nous rendre dans une montagne où nous avons pu voir des loups en libertés. Le père de Nakata trouvait cela drôle de rouler lentement les fenêtres ouvertes. Par la suite nous sommes rentrés à 4 h du mat pour nous réveiller à 5 h 30 pour aller à un mariage de la famille. Ce mariage a d’ailleurs été l’événement où j’ai le plus bu de toute ma vie. À 14 h de l’aprèm, Pascal et moi étions KO. Nous nous sommes réveillés le lendemain à 17 h… On a appris que la fête a continué jusqu’en soirée. Que l’on ne me dise pas que les Chinois sont des petits buveurs.

Tentative d’aller au Tibet

Le stage de Rémy étant maintenant terminé, il était temps pour nous de mettre les voiles. OK nous partirons la semaine prochaine, sauf que notre famille d’accueil a décidé de partir en vacance ! Heureusement que deux amies ont une âme chaleureuse et nous avons pu décider au calme de la suite du voyage. C’est à ce moment qu’on s’est dit : « Hey pourquoi on n’irait pas au Tibet ? »

Qingdao -7

C’est clair qu’il n’y a aucune raison pour que cela ne marche pas. Le Tibet, c’est une région pas du tout sensible politiquement, surtout depuis les JO de 2008. Après de petites recherches, nous apprenons qu’il faut nous rendre à Xi’an pour obtenir nos visas. Pour cela il nous faut prendre un train de 24 heures. Malgré tout, ce voyage en train sera clairement le plus agréable de tous. Mais j’y reviendrais. Le voyage prend plus 27 heures mais étant donné que nous avions des lits, cela s’est bien passé. Nous avons dormi comme des masses (environ 18 heures).
Qingdao -12
Arrivés à Xi’an, nous prenons un taxi qui nous emmène à notre auberge. Pascal avait eu la bonne idée d’en réserver cette fois-ci. Nous avons d’ailleurs de la chance puisque nous notre propre douche dans notre chambre. L’auberge est assez rock n roule et se trouve au centre-ville (plus au centre tu ne peux pas).

Qingdao -11
Juste à côté se trouve le quartier musulman. Ça n’est pas tous les jours que l’on voit des Chinoises avec des voiles. Voir des panneaux en arabe est assez drôle aussi. Ce quartier était aussi la partie touristique de la ville. La spécialité culinaire est une petite soupe avec beaucoup de pain de dedans : simple mais délicieux.

Le lendemain a entièrement été dédié à essayer d’obtenir un visa pour le Tibet. Le matin j’avais discuté rapidement avec un de nos amis montréalais qui se trouvaient à Pékin en ce moment. Si cette histoire de Tibet ne marchait pas, nous irions le rejoindre. Évidemment, nous cela n’a pas marché. Nous avons tout tenté même demander un type, qui a passé tout son après-midi à essayer de nous aider, nous acheter des tickets lui-même, mais cela n’a pas fonctionné. Cette personne qui a décidé de nous aider n’a vraiment pas été la seule à nous avoir énormément aidés. Sans ces personnes, ce voyage aurait été bien plus compliqué.

Qingdao -4
Pour faire simple, pour aller au Tibet de Chine il vous tout d’abord faire un certain nombre de choses. L’étape 1 consiste à aller à Chengdu qui se trouve à près de 1000 km au sud ouest de Xi’an (ça partait bien pour nous dès le départ). Ensuite il faut être dans un groupe de minimum quatre personnes. À cela il vous faut absolument un guide. Enfin, le plus important est que votre groupe entre et sorte par le même endroit et en même temps au Tibet. Quand je dis même endroit, je veux dire que le lieu de sortie peut être différent (On peut quitter la Chine par le Tibet pour se rendre au Népal) tant que le groupe reste ensemble.

Étant donné que le Tibet n’a pas marché, nous décidons de visiter un peu plus en ville. L’attraction principale est sans hésité l’armée de terre cuite. Activité touristique par excellence, mais cela reste assez impressionnant de voir toutes ces statues qui ont chacun leur propre visage.

Qingdao -8

Pour la suite direction Pékin avec pour objectif ; dormir sur la grande muraille !

Qingdao -9