Escalader la Grande Muraille

Après cette tentative ratée de nous rendre au Tibet et ces 4 agréables jours passés à Xi’an, il nous fallait trouver autre chose à faire en attendant notre billet d’avion pour la Malaisie. Heureusement, un de nos amis montréalais se trouvait à Pékin, il était temps d’aller lui payer une petite visite…

Pour se rendre à Pékin, nous décidons encore une fois de prendre le train puisque c’est le vraiment le moyen de transport le plus avantageux. S’étant pris le matin même, nous n’avions pas réussi à obtenir des couchettes, ni des places assises. Pas plus stressé que cela on pensait que l’on allait trouver un petit endroit pour s’asseoir. On n’a jamais été aussi naïf depuis que l’on a cru au père Noël. Pour faire court, on s’est tapé 16 heures de train avec comme lit un mini escalier. Autant dire que nous étions exténués à notre arrivée à Pékin.

 

Pékin 2-6

La petite semaine à Pékin a été assez calme en tant que telle, mais elle a permis de visiter la ville qui était complètement différente depuis notre dernier passage. La pollution a très grandement diminué par rapport au mois de juillet. La ville en deviendrait presque agréable.

Pékin 2-5

Pékin 2-4

La grande muraille pour des nuls

Comment passer à Pékin sans visiter la Grande Muraille ? OK pour visiter le monument, mais pas comme n’importe quel touriste. Une partie de la GM se trouve dans les montagnes et propose un petit défi d’escalade contrairement à la partie touristique qui est relativement plate est bien aménagée. Pas besoin de préciser laquelle nous avons choisie.

Pour s’y rendre, ça prend un métro, un bus et un peu de taxis soit environ 2-3 heures. Le plan était d’aller là-bas, dormir sur place, retrouver notre ami le lendemain et continuer un peu l’exploration avant de rentrer et nous reposer pour le voyage à Shanghai le jour d’après. Et comme le reste de ce voyage, ça ne s’est pas passé comme prévu, mais j’y arrive.

Une fois sur place, nous arrivons dans un petit village au pied de la montagne. Et dans ce petit village, il y a… un Italien ! Rapidement nous lions d’amitié à lui et nous apprenons que notre nouveau compagnon étudie actuellement au MIT et qu’entre deux conférences il a décidé de faire une petite expédition. Après avoir mangé des poissons grillés (qui étaient élevés dans des bassins), nous partons pour la GM. Bien sûr, nous prenons le chemin de droite alors qu’il fallait à gauche. Résultat : nous avons escaladé la mauvaise montagne. Ça aurait pu aller si nous n’avions pas tenté de forcer le passage. C’est en fin de journée que nous décidons rebrousser chemin et repartir le lendemain. La descente s’est faite quand même assez vite, probablement parce qu’il commençait à faire nuit et que la forêt où nous étions est infestée de loups. Le summum du luxe est quand nous avons trouvé un hôtel avec une chambre de libre.

Pékin 2-11

Le lendemain notre ami nous rejoint et nous prenons cette fois-ci le bon chemin. Les courbatures de la veille et le manque de nourriture se font sentir. Car ouais on avait à peine emmené 2-3 fruits et un paquet de Chocapic. Si vous avez suivi jusqu’ici, vous aurez noté que nous sommes sensés prendre notre train pour Shanghai le lendemain. Mais étant donné que nous n’avons toujours pas dormi sur la GM, nous décidons quand même de le faire cette nuit, nous réveiller le lendemain, rentrer à Pékin, prendre une douche et le train pour Shanghai.

Pékin 2-10

L’escalade a été pénible. J’ai failli mourir 5 fois à cause d’Australiens qui faisaient tomber des pierres aussi grosses que ma tête parce qu’ils oubliaient que nous étions en dessous. Le processus a pris 3 heures au total et je peux vous dire que nos jambes étaient fatiguées. Cette partie de la GM est quand même assez sportive avec beaucoup de montées, de descente et de marches de 1 m de haut. Au final, nous avons réussi à trouver une tour pour nous abriter du vent, car les soirées étaient assez fraiches. On a eu de la chance parce que des campeurs chinois nous ont invités à manger un peu avec eux et prendre un peu d’alcool pour nous réchauffer. (On note que les Occidentaux nous ont proposé 2 marshmallows). La nuit a été quand même assez difficile, et le pire dans tout ça c’est qu’on n’a même pas vu le soleil se lever…

Pékin 2-12

Shanghai  

Après un 16 heures de train qui ne nous a pas du tout permit de nous reposer. Rester à Shanghai pendant une journée était bien trop cours, mais il reste que cette ville m’a fait beaucoup d’impression. L’effet a peut-être de l’être « décupler » à cause des 2 derniers jours dans la « nature ». Reste que cette ville semble être dans la future par rapport à de grandes villes (je n’ai pas encore visité Tokyo).

Pékin 2-1

La prochaine et dernière étape de ce voyager est la Malaisie ! Comme vous pouvez le constater, la qualité des photos s’améliore petit. C’est le début dune passion qui se crée !

Pékin 2-9