Holà Fujifilm !

Vous étiez nombreux à me demander la suite de mon texte « Bye bye Canon ! » et la voici. Comme la première fois, je vais utiliser des termes photographiques sans explications. Donc pour les moins geek, c’est peut être pas l’article le plus palpitant de l’année (je dois être la seule personne à conseiller à ses lecteurs de ne pas lire mes textes, c’est normal je suis un vrai punk).

Pourquoi le titre est-il en espagnol ? Et bien parce que j’ai eu la chance d’aller en République dominicaine et de m’en servir intensément pendant quelques jours !

Alors oui, je sais, le X-T2 vient d’arriver ! Il semble corriger les quelques points qui n’allaient pas avec le X-T1. Reste que ce dernier est toujours un choix intéressant pour les photographes, d’autant que pour le prix d’un X-PRO2/XT-2 vous pouvez vous acheter deux XT-1 ou un XT-1 + une lentille sur le marché de l’occasion.

Le changement

Pour rappel, je possédais: 2 boitiers Canon, soit le 5d mark II (que j’adorais) et le 7d (que je détestais), ainsi que 3 objectifs : la 16-35mm f/2.8L, la 50 mm f/1.4 et la 70-200mm f/4L non IS.

Screen Shot 2016-01-18 at 2.28.08 AMComme indiqué dans le graphique ci-dessus, mes 3 principales focales utilisées étaient les 16 mm, 35 mm et 50 mm qui couvraient 81.5 % de mes besoins. Ce changement de matériel était pour moi l’occasion de passer des zooms à des focales fixes. J’en parle un peu plus bas, mais sachez qu’à l’heure actuelle, mon équipement est constitué de :

Je couvre ainsi une plage focale allant de 20 mm à 90 mm. Sur le court terme, je ne pense pas avoir besoin de 200 mm donc l’achat d’un objectif avec cette longueur focale n’est pas dans les plans.

Mon dos est content, très content

La principale (si ce n’est la seule) raison m’ayant fait changer de système, c’était le poids. Lors du changement, j’ai réussi à garder à peu près le même type d’équipement comme vous avez pu le lire plus haut. Concrètement, le pari est complètement réussi puisque je suis passé d’environ 3.5 kg à 1.6 kg (je compte juste les boitiers + objectifs ici) ! Dans la vie de tous les jours, je sens aussi l’allègement. Amener un appareil avec soit la 23 mm ou la 35 mm est un véritable plaisir. Quand je travaille, je peux garder les deux appareils sur les épaules pendant plusieurs heures et ils ne vont jamais me faire mal.

Cacao Drying-2

Côté encombrement, je gagne aussi beaucoup d’espace dans mes sacs. Regardez vous-même ce que ça donne dans ma sacoche de rangement de mon Loka.

Blog-1

J’ai malheureusement oublié de prendre une photo avant de tout revendre, mais ça devrait vous donner une idée !

Passer du Fullframe à l’APSC

C’était le point qui m’inquiétait le plus. Ceux qui ont un FF me comprendront quand je dirai qu’une fois on passe au FF on ne s’imagine pas retourner sur un capteur plus petit.

Franchement, à part avoir un peu moins de marge de manœuvre avec les crops de photos en post traitement, je ne vois pas la différence. Pour le bokeh, ça n’a jamais été un élément primordial dans mon approche. Quand j’en veux, je m’arrange vraiment pour que le sujet soit loin du background et je prends un téléobjectif. Cela dit, on voit quand même que le bokeh est un peu moins smooth.

Cacao Drying-13

Le WiFi, comment ais-je fais pour vivre sans ?

Le WiFi, c’est cette petite option qui semble anodine et n’est pas vitale (soyons honnêtes), mais qui vous rend la vie 2 fois plus facile. Tout d’abord, je peux déclencher mon appareil à distance grâce à mon téléphone. Cette option sera pratique surtout quand je ferai de la photo de paysage où je mets mon appareil dans un endroit difficile d’accès. Voir à travers l’écran de son iPad ou son iPhone n’est pas aussi agréable qu’à travers le viseur électronique, mais c’est amplement suffisant pour des questions de composition et d’exposition.

Cacao Drying-10

En plus de cela, le WiFi contribue à l’allégement de mon sac puisque grâce à ça, je n’ai pas forcément besoin d’amener mon ordinateur partout avec moi. Avec mon téléphone et mon iPad, je peux partager les photos en moins d’une minute. J’envisage d’ailleurs de ne pas prendre mon ordi pour mon prochain voyage !

Enfin, bien que le transfert d’image et la connectivité soient super rapides, je dois dire que la première connexion de votre appareil à votre tablette/téléphone n’est pas du tout intuitive. Pour moi, l’appareil n’est plus intuitif quand on doit aller chercher la réponse sur YouTube puisque l’explication pour ça n’est même pas dans le manuel de l’appareil.

DSCF1410

Dans mon sac de tous les jours: le Fujinon 23mm, un xt-1 et un iPad avec clavier logitech

Une fois que vous avez compris le truc, ça va tout seul (je jongle tout le temps entre mes deux boitiers et mon téléphone/iPad). Mais cette première connexion m’a même fait demander si mon xt-1 n’était pas défectueux. Je pense que les développeurs devraient faire en sorte que l’on puisse se connecter directement au WiFi grâce à l’application et non via les paramètres du téléphone.

Cacao Drying-41

Mon avis sur le viseur électronique

Le viseur électrique est superbe, tout simplement. Je n’ai pas vraiment de critique à dire. Il y a un très léger lag dessus, mais ça ne dérange pas du tout. Ce lag est absent avec le Xpro-2 et devrait être aussi absent avec le XT-2.

Les deux avantages sont que l’on puisse voir l’histogramme et qu’en cas de gros soleil on puisse quand même voir quelque chose. C’est clair que si j’avais les moyens j’aurais deux Xpro-2 afin de quand même avoir accès au viseur optique.

Cacao Drying-3

De la discrétion

Un petit « bonus » de cet appareil est sa discrétion. Tout d’abord grâce à son look vous passez plus pour un hipster avec un appareil argentique qu’un pro. Les gens sont moins suspicieux. À cela s’ajoute que les déclenchements sont bien plus silencieux que ceux des DSLR.

DSCF1402

Mes lentilles

N’oublions surtout pas les objectifs, la partie la plus importante. Mon changement de système a été la parfaite occasion pour changer mon parc d’objectif. Étant donné que je fais essentiellement de la photo-documentaire, je ne suis pas obligé de me doter de zooms. Pour cette raison, j’ai décidé de me diriger vers des lentilles fixes. Ce type de lentilles offrent 3 avantages non négligeables :

  • Elles sont légères et plus compactes.
  • Elles sont lumineuses : 1 à 2 stops de plus en moyenne.
  • La qualité d’optique est bien meilleure : couleur, contraste, aucune distorsion

Et la bonne nouvelle dans tout cela, c’est que Fujifilm fait de TRÈS bonnes lentilles aussi bien dans la qualité d’image que dans la construction. En ce qui concerne mes choix, ceux-ci ont été faits après avoir analysé mes habitudes photographiques.

Cacao Drying-61

Les deux principales:

Je l’ai toujours dit, si je n’avais qu’un choix en matière de matériel, j’aurais deux boitiers avec sur l’un un 35mm et sur l’autre un 50mm. Cette déclaration est maintenant réalité. Bien évidemment avec le crop factor, j’ai en réalité un 23mm et 35 mm ce qui donne les valeurs voulues en plein format. Fujifilm n’offre qu’un seul 23 mm qui ouvre à f/1.4 et est incroyable. Cette optique devient petit à petit ma préférée au point de me faire changer mes habitudes.

Pour ce qui est du 35 mm, je possède la version f/1.4. Il existe une version f/2 qui est plus légère de quelques grammes, moins chère et qui possède une protection aux intempéries. D’un autre côté, la version f/1.4 possède 1 stop de lumière de plus et offre aussi une meilleure qualité d’image. Je ne me vois pas vraiment justifier le changement d’objectif pour le moment. Quoi qu’il en soit, il est rassurant de se dire que si je le fais, je ne perdrais pas d’argent. Mes prochains voyages dicteront mon choix .

Celles en « bonus » : Afin d’être un peu plus flexible, je me suis acheté la 14 mm et la 60 mm. La 14 mm est incroyable puisqu’elle ne possède vraiment aucune distorsion. La 60 mm est OK, mais pas aussi bonne que le reste des lentilles que je possède. Je l’ai acheté parce que j’avais besoin d’une lentille plus serrée et parce que la 56 mm (qui elle semble être une tuerie) coûte 2 fois plus cher. Cela dit, la 60 mm reste une très bonne lentille qui permet de faire de la maccro. C’est clair que la 56 mm sera mon prochain achat.

Cacao Drying-56

Comment ma façon de prendre des photos a changé

Il est clair que la façon de prendre des photos n’est pas la même qu’avec un boitier réflex. Pour vous donner une idée avant mon appareil était tout le monde en mode manuel (je trouvais les modes priorité ouverture/vitesse très mauvais et me faisaient rater des photos plus qu’autre chose).

Cela dit se servir du mode manuel n’est pas extrêmement pratique sur le XT-1, surtout quand vous jouez avec les ISOs. Heureusement, les modes automatiques font du très bon travail, le viseur électronique permet de vérifier si l’appareil ne fait pas n’importe quoi. Il est donc plus facile de mettre sa vitesse puis jouer avec la roulette de compensation d’exposition. Aussi il est intéressant de constater que je me sers de plus en plus de la 23 mm au détriment de la 35 mm. Moi qui ai toujours été quelqu’un qui ne jurait que par les 50mms, je suis assez surpris. Je ne sais pas exactement ce qui me fait aller vers cette focale avec le XT-1, mais bon…

Finissons par un petit blasphème pour certains, je me sers des fois directement des JPEGs ! Je trouve que couplé avec la simulation de film Classic Chrome (et une bonne exposition), il n’y a pas vraiment besoin de repasser sur les photos. S’il y a besoin de les travailler, c’est généralement mineur et faisable avec VSCO. D’ailleurs, toutes les photos sur ce texte sont des JPEGs tirés directement de l’appareil.

Cacao Drying-54

Plus jamais de DSLR ?

La question qui tue. Est-ce que, quand certains photographes n’hésitent pas à déclarer que les DSLR sont morts, je me vois retourner un jour vers ce type de boitier ?

La réponse est : oui ! Mais…

Alors non, je pense pas déjà à revendre mes X-T1 (à part si l’on me donne deux Xpro-2/XT-2). Cela étant dit, je me vois ajouter à nouveau au moins un DSLR à mon kit dans un avenir plus ou moins proche. Pourquoi ? La raison provient dans ce qui est, à mes yeux, les deux faiblesses de ces appareils.

Tout d’abord, il faut avouer que ces boitiers, bien que solides, ne jouent vraiment pas dans la même cour que les DSLR. En condition extrême (grand froid, beaucoup de poussière de type désert ou grande humidité), je n’arriverais tout simplement pas à leur faire confiance, malgré qu’il ait résisté sans problèmes à une pluie tropicale en République dominicaine.

Cacao Drying-53

Le Fujinon 35mm n’est pas sensé être resistant à l’eau, mais n’a eu aucun problème

Cacao Drying-59

Cacao Drying-58

Ensuite, comme certains d’entre vous le savent, j’aspire à faire de la vidéo de plus en plus et c’est loin d’être le point fort de Fuji (et soyons honnête, ce n’est pas leur priorité vu qu’ils se concentrent à 100 % sur la photographie). Le XT-2 semble essayer de faire de la meilleure vidéo. À voir après être testé, même si ça semble TRÈS prometteur pour le moment.

Pour ce qui est du « Quand » tout dépendra de mes prochains projets et pour le moment Fuji réponds à 95 % de mes besoins, ce qui est amplement suffisant et en plus mon dos est content !

Est-ce que je le conseille ? Oui ! Cet appareil est génial. Au final, ses seuls vrais défauts touchent la vidéo et la batterie. Pour le premier, si vous ne faites pas de vidéo, il n’y a pas de soucis. Et pour les batteries, vous pouvez en acheter plusieurs et ça ne pèse rien. En terme de qualité d’image, je ne pense pas avoir perdu par rapport au 5d Mark II.

Cacao Drying-49

Cacao Drying-48

Cacao Drying-42

Cacao Drying-15

Cacao Drying-14

Cacao Drying-8

Cacao Drying-6