On relaxe au lac Myvatn

Le lac Mytvan, situé au nord de l’Islande, était pour moi l’occasion de mettre ce roadtrip en « pause » ou au moins le ralentir. J’avais décidé de rester 3 jours afin de décompresser un peu. Vous vous doutez donc que cet endroit n’a pas été choisi au hasard. Bien évidemment, il y avait des choses à faire, mais aussi il n’y avait pas tant de touristes que ça. La fin de la visite sur ce lieu magique marquerait aussi la moitié de mon séjour en Islande.

L’arrivée au lac s’est faite tranquillement. J’ai passé la veille aux cascades de Godafoss afin de prendre des photos au petit matin pendant la blue hour et avant que les touristes débarquent. J’ai ensuite passé la matinée dans le café proche des chutes afin de recharger mes iPad et iPhone (l’iPhone était important pour l’appli maps.me). À un moment, je me suis retourné pour regarder dehors et j’ai vu les touristes. J’ai halluciné. Il y en avait au moins 200 ! J’ai bien fait de me lever peu de temps avant le lever du soleil (vers 7 h 45). Je quitte Godafoss vers 13 h et arrive au Lac Mytvan à 14 h.

godafoss par adil boukind

Plus de photos de Godafoss très bientôt !

Heureux hasard des choses, je prends la route du sud sans le faire exprès. Dans ma tête, j’allais prendre la route du nord, mais je serais passé à côté d’une des parties intéressantes du lac. Je m’arrête donc à Skutustadir et marche pendant 3-4 heures sur la côte sud du lac. L’un des aspects avantageux de voyager en Islande durant l’automne est que la lumière est tout simplement superbe. Le soleil ne va jamais très haut dans le ciel et les golden hours durent deux à trois fois plus longtemps. La petite marche que je fais est vraiment sympa, il y a peu de personnes, mais énormément de vent. Tellement de vent, qu’il était difficile de garder mon appareil assez stable pour prendre des photos nettes. Je vois plusieurs cratères et beaucoup de moutons ! J’avais envie d’en tondre un pour me faire moi-même un pull comme l’un de ceux qui coûtent plus de 200 $ dans les boutiques de souvenirs.

lac-myvatn_adilboukind-5

lac-myvatn_adilboukind-3-copy

lac-myvatn_adilboukind-12

lac-myvatn_adilboukind-9

lac-myvatn_adilboukind-10

Le lac Mytvan est aussi un endroit parfait pour l’observation d’oiseaux. Cela dit, je pense être arrivé un peu tard pour en voir. Sur la route, je voyais des volées d’oiseaux migrer vers le sud. Et franchement, même s’il y en avait eu, je n’avais ni le matériel ni l’expérience (et ne parlons pas de ma patience) nécessaire pour ce type d’activité.

lac-myvatn_adilboukind-8-copy

 

Entre forêts automnales et paysages lunaires.

Je pensais sauter la petite forêt d’Hofdi, mais une fille travaillant dans un petit café m’a conseillé de voir de m’y arrêter. Le bois était, je dois dire, une très belle surprise avec ses couleurs d’automne. Située sur la côte est du Lac, une nouvelle vue s’offre à nous à partir de là. Comptez à peine 30 minutes pour en faire le tour, mais ce sera un 30 minutes bien investi.

lac-myvatn_adilboukind-14

lac-myvatn_adilboukind-17-copy

lac-myvatn_adilboukind-15

 

Non loin d’Hofdi se trouve la formation volcanique de Dimmuborgir. Rendez-vous bien compte qu’il n’y a même pas 5 kms entre les deux lieux. Cette diversité s’explique par les anciennes coulées de laves du volcan Krafla. La zone est d’ailleurs très fragile et il demandé au public de ne pas marcher en dehors des chemins afin de ne pas abîmer la nature.

lac-myvatn2_adilboukind-4

lac-myvatn2_adilboukind-3

lac-myvatn2_adilboukind-1

 

Mon premier volcan !

Bien qu’Hofdi et Dimmuborgir étaient plus que sympas, ce n’est rien par rapport à ce qu’il m’attendait le reste du séjour. Encore une fois, à moins de 15 km du lac se trouvent des paysages totalement différents. Hverir est une zone géothermale au pied du volcan Krafla où bout de la boue (ou où de la boue bout) à près de 200 °C.

Pour cette raison, il est important de respecter les délimitations du chemin pour ne pas finir ébouillanter. Mis à part ce « risque » (j’appelle cela de la sélection naturelle), le lieu est magique. Bon, ça sent le soufre, mais l’on s’habitue très vite.

 

lac-myvatn_adilboukind-21

 

lac-myvatn_adilboukind-22-copy

lac-myvatn_adilboukind-29

lac-myvatn_adilboukind-24

lac-myvatn_adilboukind-31

Écoutez Mike !

Je l’ai mentionné plus tôt, toute la zone a été « créée » à cause du volcan Krafla. Le volcan est encore actif et était entré en éruption en 1984. La bonne nouvelle est que l’on peut aller sur ce volcan, la mauvaise c’est que je n’ai pas vu de lave (l’un de mes rêves). Sur le chemin, l’on passe par la centrale géothermique de Krafla. Elle est d’ailleurs la plus grande d’Islande. Une fois arrivé, la magie s’opère avec le cratère de Viti. Je ne peux que vous conseiller d’arriver un peu de temps avant le coucher du soleil. L’eau bleue azur du cratère offre un beau contraste avec les roches oranges.

lac-myvatn_adilboukind-34

Il y a des pires façons de passer son lundi 😉

lac-myvatn_adilboukind-32

lac-myvatn_adilboukind-42-copy

untitled_panorama1

lac-myvatn_adilboukind-49

Oui, l’eau est chaude !

lac-myvatn_adilboukind-50

Après ce petit séjour au lac Myvatn, il est temps de me rendre vers le sud de l’Islande en passant par les Fjords de l’Est!