Mon Workflow

Un peu comme pour mon sac de voyage, j’essaye énormément d’améliorer mon Workflow sur ma façon de produire mes textes et mes photos. Que cela soit pour mon blog ou des contrats professionnels, la qualité et la rapidité sont primordiales.

Ce texte est aussi une liste cachée, j’utilise vraiment ces logiciels dans l’ordre de cet article. J’espère vous faire en découvrir quelques uns. Cette récurrence et répétition est une part non négligeable de ma productivité. Je le mentionne parce que ce n’est pas forcément explicite. Pour ce blog, je commence toujours par le texte puis les photos.

La seule exception est quand je produis des photo-reportages pour des médias où les photos sont mises de l’avant. Dans ces cas-là, je commence par les photos puis le texte.

 

 

Pour le blog et les autres textes

L’écriture de textes me demande beaucoup plus de concentration que la post-prod de photos. Vous allez voir que du coup que j’incorpore différents logiciels afin d’éliminer les distractions au maximum. D’ailleurs, la quasi-totalité de mes textes est écrite dans des cafés. Le brouhaha constant de ces lieux m’aide beaucoup plus à me concentrer.

 

Evernote

Evernote est super pratique pour noter les idées quelques part. Sa version gratuite me convient parfaitement. Le compte payant donne plus de places de données, mais vu que j’écris que des textes, je n’en ai pas besoin. Sur mon ordinateur, j’utilise Alternote, une version plus épurée que le « vrai » logiciel et qui fonctionne très bien.

 

Freedom

Je le mentionnais récemment, mais j’ai commencé à me servir de Freedom pour me forcer à mettre hors ligne et travailler. Avec ce logiciel, vous pouvez créer des listes de logiciels et sites internet à bloquer. Par exemple, l’une de mes listes me laisse utiliser YouTube, mais m’empêche d’aller sur Facebook ou Instagram. La raison pour laquelle je laisse Youtube est que j’adore écouter du lofi hip hop qui est parfait pour se concentrer.

L’autre truc cool est que vous pouvez préplanifier des sessions hors-lignes en avance. Du coup, je coupe mes réseaux sociaux tous les matins afin d’être sûr que je puisse écrire sans distractions.

 

iA Writter 

iA Writter est un logiciel d’écriture ultra minimaliste. Une fois en mode plein écran, aucune distraction ne vient vous déranger. J’utilise ce logiciel pour taper mes textes. Je ne me soucis pas de la mise en page ou des fautes d’orthographe, mais juste pour écrire mes idées.

On peut choisir d’avoir le paragraphe que l’on rédige toujours centré

 

Word

Word me sert à faire la mise en page (mettre les mots en gras, italiques, etc.). D’ailleurs, mon blog WordPress, respecte la mise en page de Word, ce qui est très pratique pour le placement d’image.

Aussi, c’est sur Word que je corrige les fautes dans mes textes. Pour les coquilles je me sers aussi du logiciel Antidote (un must have quand on écrit) qui est super pratique.

 

Pour les photos

Pour les photos, j’ai besoin de moins de concentration. Je vais souvent mettre des films, séries ou documentaires sur Netflix. Si jamais je dois vraiment me concentrer, je vais souvent mettre des films déjà vus ou de très mauvaise qualité.

 

Photo Mechanic

Photo Mechanic est un logiciel de visionnement de photos utilisé par probablement 100 % des photojournalistes. En lisant les previews JPEGs, ça lui permet de charger les photos presque instantanément. Je m’en sers au moment d’importer mes photos sur mon ordinateur.

Je passe rapidement par-dessus ma carte mémoire et élimine toutes photos ratées ou les doublons. Ça me permet d’économiser de nombreuses minutes en import et visionnement sur Lightroom. J’ai aussi réglé LR et PM pour que le code de couleur soit respecté lors de l’import.

 

Lightroom

Lightroom est le logiciel où j’effectue 99 % de mon post-traitement sur les photos. J’utilise deux presets essentiellement tous les deux faits par VSCO : Le Kodak Portra 160 VC pour les photos en couleurs et le Fuji FP-3000B HC pour les N&B. J’utilise aussi VSCO Cam sur mon téléphone et iPad. Une fois ces presets appliqués, je les modifie un peu afin d’arriver au résultat que je veux.

Utiliser des presets sauvent beaucoup de temps et aide à obtenir de la cohérence dans photos. Cela dit, je ne les conseilles pas au début quand on débute, parce qu’ils n’aident pas à comprendre Lightroom. Je suis complètement capable d’obtenir ces résultats par moi-même, mais préfère économiser mon temps en post-prod pour faire d’autres choses (écrire/prendre des photos, etc.).

 

Photoshop 

Photoshop vient à de très rares reprises et ne sert que 1 % du temps. C’est un outil très puissant qu’il faut savoir utiliser parce que des fois Lightroom ne suffit pas. C’est surtout, dans mon cas, pratique pour de la mise en page ou du color grading plus précis.

Un exemple.

JpegMini /Imageoptim

La cerise sur le gâteau. J’ai récemment découvert ces logiciels (merci à Nicolas pour Imageoptim). En fait, ce que font ces logiciels, c’est qu’ils compressent vos fichiers JPEGs tout en conservant la qualité d’image. Après avoir lu quelques tests, que je confirme, il s’avère que JPEGMini arrive à de meilleurs résultats en terme de compression (environ 60 %) par rapport à Imageoptim (environ 12 %). La raison pour laquelle je mentionne Imageoptim, c’est parce que c’est gratuit. JPEG mini coute de son côté 20 $ US (la version pro est juste plus rapide et ne compresse pas plus, mais coute 10 fois plus chère).

Concrètement, ces logiciels sont importants puisqu’ils permettent de rendre votre blog, site internet et envoi de fichiers à vos clients beaucoup plus rapides. Dans mon cas de photojournaliste/blogueur, c’est super pratique, mais imaginez pour les photographes de mariage, qui doivent envoyer plusieurs centaines de photos, à quel point ça peut leur économiser plusieurs heures.

Ces logiciels deviennent aussi pratiques en voyage, où les connexions internet sont souvent lentes, si vous voulez bloguer ou envoyer des photos en back ups sur dropbox.

En résumé, voilà ce que cela donne !

Voilà voilà, j’espère vous avoir fait découvrir deux-trois logiciels pratiques. Les indispensables sont clairement Word et Lightroom, mais le reste autour rend mon workflow plus rapide, efficace et surtout agréable.