Réflexion

Cet article a été écrit l’année dernière, et devait être le tout premier article de ce blog (blog qui devait aussi être publié il y a un an). Le ton qui risque de paraitre arrogant, mais j’espère que vous y verrez une critique constructive plus qu’autre chose. De toute manière si vous n’êtes pas content sachez que je vous domine =).

Culture de la médiocrité-2

Voilà maintenant quelques mois que vous n’avez pas (ou peu entendu) parlé de moi. La raison de cette absence est tout simplement due au fait qu’il fallait que je me recentre sur moi-même. Au fil des derniers mois, un sentiment de frustration et d’insatisfaction s’est emparé de moi. Puis, l’échec de l’un de mes projets a tout simplement été la goutte d’eau qui a fait débordé le vase. Plutôt que d’exploser, j’ai decidé de suivre la maxime « reculer pour mieux sauter ». Autant dire que j’ai pris de l’élan à mort.

Aujourd’hui donc je vais vous parler de ce que j’appelle la culture de la médiocrité, comme le nom de l’article l’indique. Ceux qui me connaissent pourraient dire : « Attends, tu parlais de voyage et de photographie et là tu nous parle de psychologie sociale ? ». Cet article bien qu’il soit un peu étrange va me permettre d’introduire les changements que j’ai décidé d’effectuer vis-à-vis de ce blog tout en me permettant de donner un petit coup de gueule. Oui, oui le premier article de ce blog sera un coup de gueule, français un jour, français toujours hein !
Nous voilà donc en mars 2013 quand je décide d’arrêter mon précédent blog et plus ou moins faire profil bas sur internet. Essentiellement par ce que j’en avais marre de ce que je voyais autour de moi et aussi par honte ; à cause du fait que je me suis laissé prendre au jeu dans cette culture de la médiocrité. Que cela soit auprès de la blogosphère (anglophone ou francophone), dans l’actualité ou même auprès de mon entourage, j’y aie retrouvé ce phénomène. Le problème est que c’en était devenu aussi agaçant que quelqu’un qui tape des pieds derrière-vous ou qui joue avec un stylo. Aujourd’hui bien que ce phénomène m’irrite toujours au plus au point, j’arrive plus à l’ignorer en portant attention sur des choses plus pertinentes.

Mon principal postulat par rapport à cette question est que 99% de la population va abonner la recherche d’une certaine qualité au détriment d’autres facteurs moins importants, entretenant une médiocrité relativement constante.Pour faire simple, on avantagera souvent la quantité ou la rapidité à la qualité. Encore une fois, cette attitude n’est pas propre à un domaine en particulier. Amusez-vous à essayer de déceler ce phénomène dans votre quotidien, vous serez désagréablement surpris.

Je vais vous donner deux exemples concrets afin que vous puissiez vous rendre compte de ce que je veux dire :

  • Dans le milieu artistique, que cela soit dans la musique, la photographie etc., cela va se voir très facilement auprès des débutants qui commencent à avoir un résultat légèrement au dessus de la moyenne. Notez que la moyenne possède un niveau particulièrement bas en la matière. En effet ce qu’il va se passer est que notre artiste en herbe que nous appellerons Roger commence à maitriser un tout petit peu son domaine, disons la photographie.  Après 3-4 mois de pratique, notre ami Roger commence à produire des photos intéressantes ; il décide donc de les mettre en ligne sur Facebook.  Et là, c’est le drame ! Roger reçoit énormément de « J’aime/ like » sur ses photos et des commentaires du style : « waouh t’es vraiment trop bon ! ». À partir de ce moment là, notre triste Roger cherchera  à avoir ses petits like qu’il aime tant et dont les petits « 1 » rouges sur fond bleus qui, on doit l’avouer, lui procurent une agréable sensation au niveau de la ceinture, plutôt que de continuer d’essayer de s’améliorer. Le problème est que les amis de Roger en essayant de lui faire plaisir, ne feront qu’alimenter un égo qui n’est à l’heure actuelle pas du tout justifié.
  • « Alfredo au tour du monde en 40 jours et qui va poster 1 article par jour et que vous pouvez suivre sur Facebook, Twitter, Tumblr, Instagram, Pinterest, Linkedin sans oublier Path et Foursquare et même google +. Ps : Et qui utilise des mots anglais car il a oublié la traduction française, langue qu’il a, d’ailleurs, décidé de boycotter depuis le CE2. » Aussi, dois-je préciser que les expressions qu’il utilise en anglais sont une fois sur deux fausses ou totalement mal utilisée aussi ?

Le problème est que, dans le cas de mon blog, je commençais lentement, moi-même, à oublier la qualité pour une quantité d’articles publiés plus importante afin d’obtenir une plus grande audience. Aussi, je ne prétend pas que la qualité de ce je produis est au niveau de celle que je prône, bien au contraire. Croyez moi, si vous me trouvez méchant envers les autres vous devriez voir comment je le suis envers moi-même…

Ainsi, il me fallait recommencer à zéro par rapport à ce blog. Comme vous pouvez le voir j’ai suivit à la lettre l’expression anglaise que j’apprécie tout particulièrement : Moins c’est mieux. J’ai donc supprimé toutes les choses inutiles pour vous offrir un design le plus épuré tout en essayant de rester élégant. Ce blog est aussi ici pour supporter mon tout premier site internet !  Ainsi j’ai décidé de légèrement changer le contenu du blog par rapport au précédent.  En effet, ce blog sera une sorte de coulisses* au site internet. J’y expliquerais qu’elles ont été mes approches par rapport à un projet tout en vous expliquant ce dit projet. Je vous parlerais un tout petit peu du matériel que j’utilise et pourquoi je l’utilise. Les articles seront franchement plus longs (afin d’être plus approfondis) et auront un rythme de publication complétement aléatoire. Je m’interdis de vous fournir un article juste pour meubler sans rien apporter au final. Sur ce blog, vous ne trouverez aucun top 10 vous faisant croire que vous aller progresser et devenir un pro de la vie.

Et enfin, comme vous avez put le constater, je mets des graaaaaaandes images. Et oui, il n’y a pas de watermark car, à part de rendre la photo moche, cela ne sert pas à grand chose.

Pour ce qui est des réseaux sociaux, nous sommes en 2014 et je pense qu’il est malgré tout obligatoire d’être dessus. Cela dit, je souhaiterais utiliser chacun d’entre eux d’une manière intelligente ; c’est à dire ne pas me répéter sur chaque plateforme et proposer quelque chose de quelque peu exclusif.

  • Twitter : Probablement la meilleure solution pour suivre mon actualité. J’y partagerais mes postes cross-plateformes.
  • Tumblr : Cela sera plus une sorte de coulisses photographique que je pense incorporer directement à mon site. Disons que cela plus une sorte de fil d’information presque en direct.

Je ne pense pas créer de page Facebook pour le moment étant donné que je trouve cela quelque peu prétentieux à mon stade actuel.

Sachez aussi que, bien que cela ne soit pas du tout à l’ordre du jour, j’espère vous apporter des documentaires vidéos sur les projets les plus importants que je serais amené à produire.

Encore une fois, je vous invite grandement à me faire part de vos commentaires, qu’ils soient bons ou moins bons, j’en prendrais compte. Et bien sûr si vous aimez mon travail, vous êtes les bienvenus à partager ce blog où mon site Internet, quand celui-ci sera officiellement lancé.

Adil B.

*vous avez vu, pas besoin de dire behind the scene … et mer…