Un week-end Londonien

London (9 of 26)

Londres a été LA découverte de mon voyage. C’est assez ironique que je n’aille que maintenant en Angleterre alors que j’ai déjà voyagé dans presque tous les continents (il me manque l’Amérique du Sud). Je peux dire que je regrette ne pas y être allé avant. Quand une ville te donne envie d’y emménager, c’est qu’elle a du potentiel, non ?

Il faut quand même préciser que c’est grâce à deux circonstances que j’ai pu m’y rendre. D’un côté, mon ancien colloc Rémy vit maintenant à Londres et donc pouvait nous héberger dans son canapé-lit. De l’autre côté, grâce à Eurolines l’aller retour revenait à 30 €, ce qui est une bagatelle par rapport à l’Eurostar ou à l’avion. Cela dit, il faut noter que le bus n’est pas l’option de voyage la plus confortable…

Camden Town, le quartier Punk

La première journée s’est passée à Camden Town. Étant arrivé en retard avec le bus (semble-t-il que c’était lié à cause d’un incendie dans le tunnel sous la Manche), nous décidons de nous rendre directement à Camden Town pour manger. Puisque c’était dimanche, il y avait un petit marché avec de la nourriture de différents pays. Un des points forts, en arrivant, était de voir qu’il y avait presque toujours une option végétarienne ! C’est assez important de le noter puisque tous les restaurants / bars proposent au minimum un plat végétarien décent. Ce qui n’est toujours pas le cas en France ou au Maroc, par exemple.
London (8 of 26)
Nous sommes d’ailleurs retourné dans le quartier la dernière journée de notre séjour afin de manger cette fois-ci végétalien au Inspiral. L’équipe était très accueillante et la nourriture excellente. Bref, à essayer si vous y allez.
London (21 of 26)

London (2 of 26)

London (1 of 26)
Mis à part cela, Camden Town est le quartier Punk de la ville. Comme vous pouvez le voir sur les photos, les façades des bâtiments ne manquent pas d’originalité.
London (22 of 26)
London (20 of 26)
London (7 of 26)
Vous pourrez trouver à peu près n’importe quoi dans le marché aux puces. Il est conseillé d’y aller en fin de semaine, on peut facilement y passer la journée. Ce quartier a été une bonne introduction à Londres pour moi.
London (5 of 26)
London (4 of 26)
London (6 of 26)
London (3 of 26)

Des musées en veux-tu, en voilà

Une des qualités que j’ai adorées à Londres est à quel point la culture est y accessible. Tous les musées sont gratuits. Londres possède aussi plusieurs superbes écoles d’art. Mis à part quelques expositions, qui restent très abordables, il est rare de devoir payer pour ce type d’activités.

London (10 of 26)
London (11 of 26)
London (14 of 26)
London (12 of 26)
London (13 of 26)

Une ville presque parfaite, mais…

Londres coûte cher, très cher. Pour  vous donner une idée, la vie à dans cette ville coûte entre 2 à 3 fois plus cher qu’à Montréal. Sans mon ami pour nous héberger, ce séjour n’aurait pas couté la même somme (et nous n’aurions pas fait ce voyage). D’ailleurs, mes amis m’ont avoué qu’il était assez difficile de faire des économies malgré de très bons emplois. Londres n’est pas une ville où l’on peut rester longtemps. J’ai quand même aimé, l’attitude des Londoniens qui était très agréable. La culture anglo-saxonne m’attire vraiment. La promotion de la culture et l’ouverture d’esprit (on peut s’habiller comme on veut là-bas et personne ne nous juge) me donne envie d’essayer la vie à Londres.
London (25 of 26)
London (23 of 26)
London (26 of 26)
London (19 of 26)
London (18 of 26)
London (17 of 26)
London (16 of 26)
London (24 of 26)
La semaine prochaine, on finit ce voyage en gardant le meilleur pour la fin : la France. Mon pays natal où j’avais l’impression d’être un voyageur.